Deuxième journée de l’inclusion financière

"Quel rôle joue l’éducation financière dans la promotion de l’accès des populations aux services financiers".
c’est sous ce thème que s’est tenu le mardi 14 décembre 2021, à Ouagadougou, à SOPATEL Hôtel, La deuxième édition de la journée de l’inclusion financière.
Organisée par les banques et établissements de crédit, les sociétés d’assurances et les systèmes financiers décentralisés, la journée de l’inclusion financière vise à proposer un cadre de discussions et de partage d’expériences entre professionnels chargés de la régulation et de la promotion de l’inclusion financière.

La cérémonie d’ouverture des travaux de cette deuxième édition a été présidée par Lassané KABORE, ministre de l’Economie, des Finances et du Plan.
A travers cette journée de réflexion, les banques, les sociétés d’assurances ainsi que les Systèmes financiers décentralisés entendent développer des initiatives en vue d’améliorer le niveau de l’inclusion financière au Burkina Faso. Pour y parvenir, l’éducation financière semble être une meilleure option. Selon le président de l’Association professionnelle des banques et établissements financiers, Diakarya OUATTARA, l’éducation financière constitue un puissant levier de l’accélération de l’inclusion financière. En effet, a-t-il expliqué, l’éducation financière permet aux populations d’être plus nantis en connaissances financières et de comprendre les enjeux et les avantages de l’utilisation des services financiers. Cela a pour effet de favoriser l’inclusion financière qui offrent à son tour de nombreux avantages.

Lors de son intervention, le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan a salué la mutualisation des efforts de ces 3 associations professionnelles, qui, de son avis, est pertinente et louable. Il s’est réjoui, en outre, du choix du thème, qui permettra aux participants de réfléchir sur les meilleures pistes à exploiter ainsi que les outils à promouvoir pour réussir l’inclusion financière par le biais de l’éducation financière.