Lancement du Fonds national de la finance inclusive (FONAFI)

Pour lutter contre la pauvreté, surtout en milieu rural, le gouvernement burkinabè a mis en place le Fonds national de la finance inclusive (FONAFI). Cet instrument novateur a pour objectif d’accompagner l’économie informelle, en général, et les groupes vulnérables, en particulier. Son lancement officiel a eu lieu le jeudi 10 septembre 2020 à Ouagadougou. Pour atteindre son objectif, l’Etat burkinabè, avec l’appui financier de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) et de la Coopération suisse, a injecté la somme de 44.372.000.000 FCFA.


A travers le projet dénommé « Projet de promotion de la finance inclusive pour l’accès des populations à faibles revenus, aux services financiers au Burkina Faso (PPFIB), le FONAFI ambitionne permettre aux couches sociales exclues du Système financier classique, d’avoir accès à des services financiers de base pour accroitre leur revenu.
A cet effet, le Directeur général du FONAFI, Wango Fidèle YAMEOGO, a rappelé que cet important outil PPFIB, contribuerait à l’amélioration des conditions de vie des populations.
Il a mentionné que les principaux bénéficiaires du FONAFI étaient les femmes en milieu rural et semi-urbain, actives ou potentiellement actives ; les groupements d’agriculteurs (production agricole) ; les éleveurs en embouche (volaille, ovine, bovine) ; les petits commerçants, les micros et très petites entreprises en milieu urbain et rural et les fabricants et transformateurs des produits locaux. Le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Lassané KABORE, s’est réjoui du fait que le FONAFI va toucher 1.032.000 de bénéficiaires d’ici à 2023, dont 60% de femmes. Aussi, dit-il, cela va faciliter le refinancement des SFD par les banques, et permettre de former 500.000 bénéficiaires en éducation financière, de soutenir les risques pris par les SFD sur les crédits accordés aux secteurs à risques importants comme l’agriculture, les activités génératrices de revenus en milieu rural, les jeunes débutants,...
Mieux, Lassané KABORE souligne que le Fonds va créer et consolider 7.500 micros et très petites entreprises qui génèreront environ 20.000 emplois. Le président de l’Association professionnelle des banques et établissements financiers du Burkina Faso (APBEF-BF), Martial Goeh-Akue, a rassuré le gouvernement et les potentiels bénéficiaires que les membres de l’association joueraient leur partition. Pour lui, il est plus que jamais temps que cette frange de la population burkinabè ne soit plus en marge du développement.


Pour marquer le début des financements, une valeur totale de 3 milliards de FCFA, avec la mention « tolérance zéro », décrété par le directeur général du FONAFI pour ce qui est des remboursements a été octroyé à 9 institutions de microfinance. les chèques de financement montants variant de 100 millions à 1 milliard FCFA. ont été reçu des mains du chef de l’Etat, Roch Marc Christian KABORE par les premiers responsables de ces différentes institutions.